École Saint Benigne

La traditionnelle soirée Cabaret

École Saint Bénigne à Arc-et-Senans
30 mars 2019
Les élèves de l’école Saint Bénigne ont présenté samedi soir à la salle polyvalente, leur spectacle dont le thème « Quand l’Est rencontre l’Ouest » est en lien avec le projet bilingue.
Les enseignantes qui travaillent par pédagogie de projet, ont mis en place cette année un projet multiculturel autour du Chili et du Canada. Ce choix a permis d’ouvrir les élèves à d’autres pays qui sont connus par leur bilinguisme et leur attachement à la France.
La soirée Cabaret est l’aboutissement de ce projet.

Le travail pédagogique réalisé en classe à travers la lecture et l’histoire des arts a mené les écoliers à apprendre l’histoire du Canada et du Chili, de les situer sur l’espace mondial. Le spectacle a débuté par une saynète d’un ancien élève  de l’école Saint Bénigne qui est parti en voyage. Il garde le contact avec ses camarades pour raconter son périple. Il utilise une webcam pour montrer des extraits de ce qu’il voit ou de ce qu’il a vu. Il visite d’abord le Chili et ensuite le Canada.

Un théâtre marionnette  a été réalisé par la classe de GS-CP qui raconte l’histoire de Marguerite Bourgeoys, première enseignante de Montréal et la fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de Montréal. Ce travail est l’aboutissement d’une correspondance avec l’association de Marguerite Bourgeoys qui a fourni les marionnettes et des outils pédagogiques à Saint Bénigne.

Les maternelles ont présenté la danse des amérindiens et les CE ont offert à  la salle une ambiance typiquement québécoise rythmée par Natacha St Pier et Céline Dion.

Les CM ont fait voyager le public dans le grand nord canadien à la découverte des Inuits et leur danse traditionnelle  qui s’appelle la « danse des tambours » ou « Qilaut » en Inuit.

Pour terminer ce petit voyage, le public est transporté dans les plaines canadiennes où vivait un peuple « des Algonquins » avant l’arrivée des européens. Il vivait de nombreux clans sur le territoire. Un rappeur très célèbre au Québec et qui commence aussi à être connu en France, s’appelle Samian. Il est d’origine algonquine et il milite pour qu’on n’oublie pas les traditions et la culture de son peuple.

Ses ancêtres disaient « qu’on n’hérite pas de la terre de nos parents, on l’emprunte à nos enfants ». Tel que le message que Saint Bénigne a souhaité diffusé à la salle. On doit tous veiller sur notre planète afin de laisser à nos enfants le plus bel environnement possible !

Le spectacle s’est terminé par la cabane à Charlie qui parle de ces cabanes à sucre où l’on fabrique la tire. Cette gourmandise au sucre d’érable fait partie de la tradition canadienne. Toute l’école a chanté en chœur, avec cœur et de tout cœur. Environ 300 personnes étaient présentes et le public était conquis par la qualité de cette soirée.

Voir les autres actualités